La cryolipolyse, oui mais…

La cryolipolyse est un traitement externe qui consiste à tuer les cellules graisseuses, à “brûler” la graisse par le froid. On applique sur la zone à traiter une ventouse siliconée dans laquelle on fait passer un froid intense qui traverse la peau et tue les adipocytes. Les cellules mortes sont ensuite évacuées naturellement par l’organisme, ce qui prend quelques semaines après la séance, avant que le résultat soit visible.

La cryolipolyse est efficace dans quelques cas bien précis

Cette technique peut être prescrite avec efficacité dans quelques cas bien précis. Elle est réservée à des zones limitées et des surfaces restreintes : des bourrelets localisés qui résistent au régime ou à l’activité physique, petites poignées d’amour, petit ventre rond, petites culottes de cheval. Dans ces cas-là, la cryolipolyse pourra éventuellement être proposée. J’utilise alors un appareil de dernière génération à la norme européenne “CE médical”, gage de qualité.

L’examen clinique est fondamental pour poser cette indication. Il faut vérifier qu’il s’agit bien d’un excès graisseux et non pas d’un excès cutané ; dans ce cas le résultat ne sera pas bon puisque la cryolipolyse n’entraîne pas de réduction cutanée, contrairement à la lipolyse laser. Il convient aussi de vérifier que le bourrelet n’est pas trop épais car il est illusoire d’espérer obtenir par la cryolipolyse une diminution du volume graisseux supérieure à 20% en une séance. La séance a lieu au cabinet, ne nécessite pas d’anesthésie et dure un peu plus d’une heure, ce qui permet de traiter deux zones.

Il faut aussi savoir que si cette technique n’est pas invasive, la cryolipolyse n’est pas pour autant indolore ; et qu’il peut y avoir des effets secondaires. Les plus courants sont des gonflements hyper-pigmentés, sensibles, parfois douloureux, mais qui ne durent que quelques jours. Le plus ennuyeux — quoique rare — est l’hyperplasie adipeuse paradoxale qui se traduit chez les patients par le développement de masses grasses fermes, à l’inverse du résultat recherché. Il faut alors recourir à la chirurgie pour les supprimer !

Il convient donc de réserver la cryolipolyse à des applications précises et limitées, chez des personnes de poids normal ou quasi-normal qui seront en mesure de suivre un régime équilibré de façon à stabiliser le résultat.

—o—

Pour ma part, en tant que chirurgien spécialiste du traitement de la graisse, je considère que la cryolipolyse n’est pas adaptée au traitement de grandes zones ni à celui de gros volumes de graisse. Pour ces cas, la liposuccion chirurgicale (vidéo) est irremplaçable et demeure la seule technique qui enlève physiquement la graisse, une fois pour toutes.

 Réserver la cryolipolyse à des applications précises et limitées

Réserver la cryolipolyse à des applications précises et limitées

Prendre rendez-vous