Le body lift inférieur, du ventre aux fesses

Objectif d’un body lift : retendre la peau du tiers moyen du corps

Le body lift inférieur , ou lipectomie circulaire, permet la correction en un seul temps opératoire de l’excès cutané sur plusieurs zones du corps : 

  • Le ventre, par suppression du “tablier” abdominal par résection et traction vers le bas de l’excès cutané. La plastie abdominale ou dermolipectomie abdominale est la seule solution, à la fois réparatrice et esthétique, lorsque l’excédent cutané est très important, après un amaigrissement majeur comme après des grossesses multiples. Une prise en charge par l’assurance maladie est possible sous réserve d’une entente préalable et de l’avis du médecin-conseil de la caisse d’assurance de la patiente.

  • Le haut des cuisses, par résection et traction vers le haut de l’excès cutané.

  • Les fesses tombantes et leur manque de volume par résection et traction vers le haut de l’excès cutané et par différentes techniques de volumisation. lorsque le relâchement cutané est plus limité (pas de chute des fesses), on peut limiter l’intervention à une plastie abdominale.

Bodylift, la phase dorsale

Bodylift, la phase dorsale

Bodylift, la phase ventrale (plastie abdominale)

Bodylift, la phase ventrale (plastie abdominale)

Résultat d’un body lift inférieur

Le résultat d’un body lift est spectaculaire, la remise en tension cutanée est immédiatement visible tandis que bleus et gonflements commencent à disparaître après trois semaines. Toutefois il convient de savoir qu’après un body lift important de petites imperfections localisées, non prévisibles, peuvent apparaître. Cela dépend de la qualité et de l’élasticité de la peau qui varie selon chaque individu. L’aspect de la cicatrice ou la réapparition d’excès de peau par exemple peuvent alors justifier des retouches sous anesthésie locale pour améliorer le résultat final.

DÉROULEMENT D’un body lift inférieur

Bilan sanguin, et consultation pré-anesthésique

Hospitalisation : de 24 à 72 heures

Durée de l’opération : de 3 à 6 heures

Type d’anesthésie : générale

Douleurs : modérées à importantes (s’il existe un temps de réparation musculaire)

Soins postopératoires : soins sur les cicatrices pendant 15 jours

Port d’une gaine de compression pendant 1 mois et pas d’exposition de la cicatrice au soleil ni aux UV pendant 3 mois

Reprise d’activité entre 15 et 30 jours

Reprise du sport : progressivement au bout d’un mois