Comment enlever la cellulite ?

La cellulite est un domaine complexe et même si les techniques ont beaucoup progressé il faut savoir choisir et souvent combiner différentes solutions aujourd’hui disponibles. Pour adapter le traitement au type de cellulite à éliminer dans le cas de chaque patiente.

Traiter les différents aspects de la cellulite adipeuse

Chez certaines patientes la cellulite comporte une épaisseur de graisse et de la peau d’orange sur des cuisses fortes. Chez d’autres elle se caractérise par des capitons, plus ou moins profonds et diversement étendus sur et sous les fesses. La cellulite va parfois aussi se nicher sur le ventre et sur les bras. Quelle que soit la zone, le relâchement cutané, l’aspect et l’état de la peau varient puisque les fibres collagènes sont affectées.

On ne va évidemment pas traiter une cellulite où l’aspect graisseux est dominant comme une cellulite où l’aspect capitons est majeur. C’est l’examen clinique qui permet d’adapter le choix des techniques à chaque type de lésion. Comme la cellulite est multi-lésionnelle, le traitement gagne souvent à être multiple.

Éliminer la cellulite, avec ou sans chirurgie

Si le phénomène prédominant est l’excés graisseux, l’indication idéale sera une liposuccion superficielle de la cellulite. Qui pourra être associée à une autre technique chirurgicale, la lypolise laser pour améliorer la rétraction cutanée.

Si l’excès graisseux est modéré, l’indication pourra être de supprimer la cellulite sans chirurgie, par radiofréquence et ultrasons.

 L’Exilis Elite™, appareil anti-cellulite qui associe radiofréquence monopolaire et ultrasons

L’Exilis Elite™, appareil anti-cellulite qui associe radiofréquence monopolaire et ultrasons

S’il y a des capitons, on pourra se débarrasser de la cellulite avec le traitement micro-invasif Cellfina, technique récente.

En cas de relâchement cutané associé, on pourra faire fondre la graisse et retendre la peau sans chirurgie avec l’Exilis Elite, un appareil anti-cellulite efficace. On pourra enfin parfaire le remodelage cutané avec les ondes de choc acoustique.

 Une application douce pour traiter les cellulites légères et localisées

Une application douce pour traiter les cellulites légères et localisées

Combattre la cellulite

Le traitement de la cellulite n’est pas forcément définitif, la récidive est possible et appelle des mesures de prévention et un traitement d’entretien.

L’alimentation joue un rôle dans la survenue de la cellulite. Diminuer la consommation de graisses et de sucres pas faciles à éliminer, éviter une alimentation excessivement salée qui aggrave la rétention d’eau, avoir une activité physique régulière — tout cela ensemble aide à la prévention de la cellulite.

Quant aux traitements d’entretien anti-cellulite, on pourra par exemple associer un draînage massage à un traitement médical pour améliorer la circulation, ou encore à des ondes de choc, quand la cellulite est liée à une forte rétention d’eau.

Les solutions efficaces contre la cellulite existent

Il y a aujourd’hui plusieurs solutions à l’efficacité réelle et démontrée, dont plusieurs sont des solutions anti-cellulite à la fois douces et efficaces,  pour éliminer la cellulite, mais pas de “coup de baguette magique”. Face à la complexité du phénomène de la cellulite il convient dans la plupart des cas de combiner plusieurs nouvelles techniques et d’adopter une meilleure hygiène de vie.

C’est pourquoi je préconise une approche multidisciplinaire de la cellulite en associant médecine et chirurgie esthétiques avec une prise en charge nutritionnelle. Je confie cette dernière à un médecin nutritionniste avec lequel j’ai une collaboration privilégiée, de manière à obtenir et conserver un résultat optimal.  

Prendre rendez-vous

Cellulite, des solutions douces et efficaces

citations-MarieClaire.jpg

Dans le Marie Claire de mai, un dossier “Reprofiler son corps” fait le point sur les solutions douces et efficaces aujourd’hui disponibles.

J’y suis notamment cité à propos de deux traitements pour éliminer la cellulite dont je suis un spécialiste :

 Marie Claire - Mai 2018

Marie Claire - Mai 2018

Prendre rendez-vous

Quand la liposuccion aide à maigrir (1ère partie)

Bien accompagnée, la liposuccion peut être un déclencheur sans équivalent pour maigrir et perdre du poids. On peut à certaines conditions obtenir des résultats spectaculaires et durables.

Pour maigrir, associer la liposuccion et la diététique

Je constate depuis longtemps chez de nombreuses patientes que la liposuccion est un booster de l’amaigrissement. C’est l’effet à la fois, du changement métabolique qu’entraîne la réduction de la masse graisseuse et de la dynamique psychologique positive qu’elle crée chez la patiente.   

Pour aller plus loin, amplifier la perte de poids après une liposuccion et la rendre durable, je pense qu’il est bon de ne pas s’en tenir à la chirurgie. C’est pourquoi je travaille avec un médecin nutritionniste. Cette prise en charge globale peut donner des résultats remarquables, en voici un exemple.

Stimuler la perte de poids avec la liposuccion

Un cas concret. Cette femme de 45 ans à la vie familiale et professionnelle très active présente un sérieux problème de surpoids. Au fil des grossesses, dont une gémellaire, elle a pris 26 kilos en 15 ans.

J’ai essayé tous les régimes, rien n’a marché. Je ne me supporte plus ; c’est épuisant, aidez-moi…”. Le cas n’est pas facile car la liposuccion, qui permet de retirer au maximum 7 litres de graisse, ne suffira évidemment pas à la débarrasser d’un aussi important surpoids.

Ensemble nous avons adopté un plan d’action à plusieurs niveaux. Avant la liposuccion j’ai fait intervenir une nutritionniste spécialiste du surpoids qui a mis au point pour elle un programme nutritionnel adapté.

La liposuccion sur plusieurs zones du corps — taille, ventre, hanches, genoux, cuisses — a permis de retirer 6,5 litres de graisse. Après l’opération la patiente a continué son programme nutritionnel et, avec le soutien de sa famille, adopté de nouvelles habitudes alimentaires. Elle a également commencé une activité sportive régulière, deux fois par semaine.

Liposuccion et perte de poids, des résultats probants

  • Un mois et demi après l’opération elle avait perdu 7 kilos et une taille de pantalon.
  • Trois mois après la liposuccion cette patiente motivée, prise en charge et suivie conjointement par la nutritionniste et moi-même, a perdu 9 kilos.
  • Six mois après l’intervention elle pesait 12 kg de moins et avait perdu 2 tailles de pantalon.

C’est elle qui en parle le mieux : “Je me suis retrouvée, j’ai retrouvé ma joie de vivre”.

A mes patientes qui veulent perdre beaucoup de kilos je dis qu’il est possible de profiter d’une liposuccion pour changer de comportement alimentaire et déclencher la perte de poids, à condition d’accompagner les effets de la chirurgie esthétique par ceux de la médecine nutritionnelle et d’une activité physique régulière.

Prendre rendez-vous

Eliminer les bourrelets : cryolipolyse ou liposuccion ?

J’ai été interviewé par “Le Journal De Mon Corps”, un blog consacré aux interventions médicales et chirurgicales à caractère esthétique. Le thème : Cryolipolyse ou liposuccion, quelle est la méthode la mieux adaptée pour retrouver une silhouette harmonieuse ?

Comme je pratique les deux techniques, la cryolipolyse et la liposuccion, je réponds aux nombreuses questions de Linh Pham — une journaliste spécialisée en médecine et chirurgie esthétique dans la presse féminine et news magazine — dans son podcast de 14′10″.

Quelle est la différence entre les deux techniques ? Quelle est la meilleure selon les parties du corps concernées ? Quels résultats en attendre et sous quels délais ? Dans quels cas, l’une ou l’autre des deux techniques est-elle la mieux adaptée ?

Prendre rendez-vous

Comment améliorer la cicatrisation…

J’ai été filmé pendant une intervention de chirurgie réparatrice — une plastie abdominale — pour le Magazine de la Santé sur France 5. Le thème et dossier principal de l’émission diffusée le 16 mars 2018 est comment “Améliorer la cicatrisation”.

Dans le webcast ci-contre, vous me verrez réséquer l’excès cutané du ventre de la patiente, effectuer une suture le long du bas ventre, et procéder à une séquence de tirs avec un appareil laser portatif en vue d’obtenir une cicatrice la plus discrète possible.

En activant les protéines de choc thermique, le laser UrgoTouch atténue la réaction inflammatoire précoce ; assure la bonne organisation des fibres de collagène ; aide les tissus à cicatriser et à se régénérer.

Prendre rendez-vous