Combiner les nouvelles techniques médicales pour mieux éliminer la cellulite

Trois questions au Docteur Eric Plot, chirurgien esthétique à Paris

Anti-Age Magazine - Pouvez vous nous expliquer ce qu’est la cellulite ?

— La cellulite, extrêmement fréquente chez la femme après la puberté, en particulier au niveau des cuisses et des fesses, existe en 3 types. La cellulite aqueuse se caractérise par la rétention d’eau, due à une mauvaise circulation lymphatique et veineuse.

La cellulite fibreuse se caractérise par l’incrustation sous la peau de fibres de collagène qui durcissent d’une manière parfois douloureuse.

Enfin la cellulite adipeuse, qui est la plus fréquente et dont nous allons parler ici, associe à des degrés divers trois lésions :

  1. un excès graisseux superficiel ; 
  2. des capitons responsables de l’aspect matelassé de la peau, le phénomène de la peau d’orange ;
  3. un relâchement cutané.

Grâce à de nouvelles techniques et à leur combinaison, la cellulite adipeuse peut enfin être traitée de manière efficace sans chirurgie.

AAM - Expliquez-nous ces nouvelles techniques anti-cellulite et ce qu’elle permettent de faire…

— Actuellement 3 traitements médicaux, sont possibles : la radiofréquence monopolaire avec ultrasons, la subcision et les ondes de choc acoustique.

La radiofréquence monopolaire avec ultrasons élimine l’excès graisseux superficiel et le relâchement cutané

Ce tout nouvel appareil anti-cellulite, connu sous le nom d’Exilis™ Elite, permet de faire “fondre” la graisse superficielle par effet thermique ciblé et de remettre la peau en tension cutanée par une néo-collagénèse, de façon homogène et sans risque de brûlure.

Cela se fait au cabinet, en 4 à 5 séances d’une vingtaine de minutes chacune, à une semaine d’intervalle.

La subcision vise et traite les capitons

L’un des éléments les plus difficiles à traiter dans la cellulite est la présence de capitons, responsables de l’aspect matelassé de la chair. La cause en sont des travées fibreuses (ou septae) perpendiculaires à la surface de la peau qui traversent la graisse dans les cuisses et les fesses. Au fil du temps, certaines de ces fibres se tendent, tirant de la peau en creux. Ce qui crée le plissement non-homogène connu sous le nom de “peau d’orange”.

Le traitement des capitons a récemment fait d’importants progrès grâce à un procédé anti-cellulite micro-invasif baptisé Cellfina™ qui coupe les travées fibreuses. La peau libérée des tractions ponctuelles se détend et rebondit pour se lisser.

La subcision est réalisée sous anesthésie locale au cabinet en une seule séance de 45 à 90 minutes, avec des résultats rapidement visibles.

Les ondes de choc acoustique corrigent le relâchement cutané

Réservé aux cellulites légères, ce traitement externe et indolore est surtout destiné à améliorer l’aspect de la peau.

Le procédé “Z Wave”, développé par Zimmer Aesthetics™, consiste à envoyer des ondes de choc acoustique puissantes dans les tissus pour casser la structure de la cellulite. Il améliore la circulation locale avec un effet liftant et raffermissant sur la peau ; et favorise donc l’élimination en douceur de la cellulite. 

C’est un traitement doux et facile en une série de huit à douze courtes séances. Les effets sont visibles généralement entre la sixième et la huitième séance.

AAM - Pourquoi utilisez-vous ces techniques de façon combinée ?

— Compte-tenu de la complexité du phénomène de la cellulite, qui associe plusieurs problèmes à traiter dans des proportions variables selon le cas de chaque patiente, j’estime plus efficace de combiner les solutions techniques.

Dans ma pratique, je trouve par exemple intéressant de compléter une séance de radiofréquence avec ultrasons par quelques minutes d’ondes de choc acoustique, de manière à renforcer le remodelage cutané. C’est aujourd’hui le protocole que j’ai développé pour optimiser le traitement, dans le même temps, de l’excès graisseux superficiel et du relâchement cutané.

Pour les cuisses, associer la subcision à la radiofréquence avec ultrasons est particulièrement adapté pour traiter toutes les composantes de la cellulite.

Je constate aujourd’hui que ces techniques marquent un réel progrès dans l’élimination de la cellulite adipeuse. Selon le cas de chaque patiente et après un examen clinique approfondi, je choisis et associe les traitements anti-cellulite qui vont permettre un résultat optimal.

(Article paru initialement dans Anti Age Magazine sous le titre “Combiner les nouvelles techniques pour mieux traiter la cellulite”)
 

 Anti Age Magazine n°29 - décembre 2017

Anti Age Magazine n°29 - décembre 2017

Prendre rendez-vous