Traiter la cellulite, un défi majeur pour le chirurgien plasticien

J’ai publié dans la revue professionnelle “Réalités en Chirurgie Plastique” — destinée aux chirurgiens plastique hospitaliers et libéraux — un article dans le lequel je fais le point sur les progrès fulgurants réalisés par les toutes dernières techniques médicales dans le traitement de la cellulite adipeuse.

Le point commun de ces procédés innovants est d’être peu ou non invasifs.

J’utilise aujourd’hui 3 procédés complémentaires réalisés avec des appareils de pointe :

  1. la radiofréquence monopolaire couplée aux ultrasons (Exilis®) pour traiter l’excès graisseux superficiel et le relâchement cutané ;

  2. la dépression-subscision (Cellfina®) pour traiter les capitons et obtenir un relissage cutané ;

  3. les ondes de choc acoustique (Z Wave) pour obtenir un raffermissement cutané.

La combinaison de ces traitements est extrêmement intéressante en termes de résultats obtenus.

Toutefois l’élimination de la cellulite demeure un problème complexe, un défi majeur et il convient parfois d’associer traitements chirurgicaux— p.e. une lipolyse laser ou une liposuccion superficielle — et traitements non invasifs (cf. supra) pour obtenir les meilleurs résultats, à la hauteur des espérances de mes patientes.

© iStock

© iStock

Prendre rendez-vous

Cellulite, des solutions douces et efficaces

citations-MarieClaire.jpg

Dans le Marie Claire de mai, un dossier “Reprofiler son corps” fait le point sur les solutions douces et efficaces aujourd’hui disponibles.

J’y suis notamment cité à propos de deux traitements pour éliminer la cellulite dont je suis un spécialiste :

Marie Claire - Mai 2018

Marie Claire - Mai 2018

Prendre rendez-vous

Combiner les nouvelles techniques médicales pour mieux éliminer la cellulite

Trois questions au Docteur Eric Plot, chirurgien esthétique à Paris

Anti-Age Magazine - Pouvez vous nous expliquer ce qu’est la cellulite ?

— La cellulite, extrêmement fréquente chez la femme après la puberté, en particulier au niveau des cuisses et des fesses, existe en 3 types. La cellulite aqueuse se caractérise par la rétention d’eau, due à une mauvaise circulation lymphatique et veineuse.

La cellulite fibreuse se caractérise par l’incrustation sous la peau de fibres de collagène qui durcissent d’une manière parfois douloureuse.

Enfin la cellulite adipeuse, qui est la plus fréquente et dont nous allons parler ici, associe à des degrés divers trois lésions :

  1. un excès graisseux superficiel ; 
  2. des capitons responsables de l’aspect matelassé de la peau, le phénomène de la peau d’orange ;
  3. un relâchement cutané.

Grâce à de nouvelles techniques et à leur combinaison, la cellulite adipeuse peut enfin être traitée de manière efficace sans chirurgie.

AAM - Expliquez-nous ces nouvelles techniques anti-cellulite et ce qu’elle permettent de faire…

— Actuellement 3 traitements médicaux, sont possibles : la radiofréquence monopolaire avec ultrasons, la subcision et les ondes de choc acoustique.

La radiofréquence monopolaire avec ultrasons élimine l’excès graisseux superficiel et le relâchement cutané

Ce tout nouvel appareil anti-cellulite, connu sous le nom d’Exilis™ Elite, permet de faire “fondre” la graisse superficielle par effet thermique ciblé et de remettre la peau en tension cutanée par une néo-collagénèse, de façon homogène et sans risque de brûlure.

Cela se fait au cabinet, en 4 à 5 séances d’une vingtaine de minutes chacune, à une semaine d’intervalle.

La subcision vise et traite les capitons

L’un des éléments les plus difficiles à traiter dans la cellulite est la présence de capitons, responsables de l’aspect matelassé de la chair. La cause en sont des travées fibreuses (ou septae) perpendiculaires à la surface de la peau qui traversent la graisse dans les cuisses et les fesses. Au fil du temps, certaines de ces fibres se tendent, tirant de la peau en creux. Ce qui crée le plissement non-homogène connu sous le nom de “peau d’orange”.

Le traitement des capitons a récemment fait d’importants progrès grâce à un procédé anti-cellulite micro-invasif baptisé Cellfina™ qui coupe les travées fibreuses. La peau libérée des tractions ponctuelles se détend et rebondit pour se lisser.

La subcision est réalisée sous anesthésie locale au cabinet en une seule séance de 45 à 90 minutes, avec des résultats rapidement visibles.

Les ondes de choc acoustique corrigent le relâchement cutané

Réservé aux cellulites légères, ce traitement externe et indolore est surtout destiné à améliorer l’aspect de la peau.

Le procédé “Z Wave”, développé par Zimmer Aesthetics™, consiste à envoyer des ondes de choc acoustique puissantes dans les tissus pour casser la structure de la cellulite. Il améliore la circulation locale avec un effet liftant et raffermissant sur la peau ; et favorise donc l’élimination en douceur de la cellulite. 

C’est un traitement doux et facile en une série de huit à douze courtes séances. Les effets sont visibles généralement entre la sixième et la huitième séance.

AAM - Pourquoi utilisez-vous ces techniques de façon combinée ?

— Compte-tenu de la complexité du phénomène de la cellulite, qui associe plusieurs problèmes à traiter dans des proportions variables selon le cas de chaque patiente, j’estime plus efficace de combiner les solutions techniques.

Dans ma pratique, je trouve par exemple intéressant de compléter une séance de radiofréquence avec ultrasons par quelques minutes d’ondes de choc acoustique, de manière à renforcer le remodelage cutané. C’est aujourd’hui le protocole que j’ai développé pour optimiser le traitement, dans le même temps, de l’excès graisseux superficiel et du relâchement cutané.

Pour les cuisses, associer la subcision à la radiofréquence avec ultrasons est particulièrement adapté pour traiter toutes les composantes de la cellulite.

Je constate aujourd’hui que ces techniques marquent un réel progrès dans l’élimination de la cellulite adipeuse. Selon le cas de chaque patiente et après un examen clinique approfondi, je choisis et associe les traitements anti-cellulite qui vont permettre un résultat optimal.

(Article paru initialement dans Anti Age Magazine sous le titre “Combiner les nouvelles techniques pour mieux traiter la cellulite”)
 

Anti Age Magazine n°29 - décembre 2017

Anti Age Magazine n°29 - décembre 2017

Prendre rendez-vous

Exilis Elite™, un appareil anti-cellulite efficace

Un nouvel équipement médical arrive en France : L’Exilis Elite™. Associant radiofréquence monopolaire, ultrasons et un système de refroidissement, cet appareil renouvelle ma prise en charge du traitement médical de la cellulite.

Aujourd’hui, je trouve le procédé efficace pour traiter la cellulite des cuisses, qui associe fréquemment excès graisseux et relâchement de la peau.

Connue depuis une dizaine d’années, la radiofréquence monopolaire, par son effet thermique, permet à la fois de faire fondre la graisse superficielle et d’améliorer le remodelage cutané (réorganisation des fibres de collagène). Les ultrasons, qui y sont désormais associés, fonctionnent comme un radar qui permet de cibler la graisse dans son épaisseur jusqu’à 2,5 cm. Ces ultrasons attaquent aussi les membranes fibreuses qui retiennent les cellules graisseuses, favorisant ainsi leur élimination naturelle.

L’appareil calibre la chaleur délivrée par la radiofréquence de manière à faire fondre la même épaisseur de graisse sur toute la zone traitée. Le système de refroidissement intégré neutralise la sensation de chaleur et empêche tout risque de brûlure de la peau en surface. L’Exilis Elite™ permet ainsi d’obtenir un résultat homogène, sans aspect “tôle ondulée“ ni “vagues” sur la peau.

Ce traitement médical quasi-indolore se pratique en cabinet, en 4 à 5 séances d’une vingtaine de minutes chacune à une semaine d’intervalle ; il n’entraîne aucun arrêt de l’activité ni éviction sociale.

La machine Exilis Elite™ mise au point par la société BTL, important fabricant de matériel médical et esthétique, a reçu l’agrément de la FDA (Food & Drug Administration - Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) et est conforme à la norme européenne CE.

Cette solution me paraît bien adaptée pour supprimer la cellulite adipeuse qui se caractérise par des excès graisseux superficiels et par l’aspect bien connu de “peau d’orange”.

L’effet tenseur sur la peau est immédiat, suivi progressivement par la stimulation d’une néo-collagénèse — génération d’un nouveau collagène — qui entraîne une amélioration durable de la qualité de l’épiderme, tonifié et visiblement rajeuni ainsi qu’une nette amélioration des vergetures.

C’est pourquoi, indépendamment de la cellulite graisseuse, j’utilise aussi cette nouvelle technologie pour obtenir un raffermissement de la peau sur différentes autres parties du corps (bras, ventre, décolleté) et du visage (paupières) en cas de relâchement cutané modéré.

(Article paru initialement dans Anti Age Magazine sous le titre “Cellulite, un nouveau traitement médical”)

Anti Age Magazine n°29 - décembre 2017

Anti Age Magazine n°29 - décembre 2017

Prendre rendez-vous

Lipolyse laser, solution idéale pour retendre la peau après destruction de la graisse

La lipolyse laser est la technique de référence dans les cas où l’on souhaite détruire de la graisse superficielle, notamment la cellulite graisseuse, en retendant la peau. La lipolyse laser reste relativement peu répandue et je pense que c’est dommage.

Nous sommes peu nombreux à la pratiquer, la technique est longue et méticuleuse, réservée au chirurgien plasticien — la destruction des cellules graisseuses par rayonnement laser doit toujours être suivie par l’aspiration douce des débris. De nombreux chirurgiens préfèrent s’en tenir à la liposuccion, beaucoup plus rapide, alors que les résultats de celle-ci ne sont pas aussi bons sur le plan de la remise en tension cutanée.

Toutes les peaux ne se retendent pas spontanément

De mon point de vue la lipolyse laser est une technique irremplaçable et reste la meilleure, chaque fois que l’on a un doute sur la façon dont la peau va épouser la silhouette et se remodeler après une ablation de la graisse.

En effet, toutes les techniques de suppression de la graisse (liposuccion, cryolipolyse) reposent sur le corollaire suivant : la peau va se rétracter et épouser la nouvelle silhouette.

Or ce corollaire n’est pas garanti pour différentes raisons :
- nous n’avons pas tous la même élasticité cutanée ;
- l’âge et les grossesses entraînent souvent une perte de l’élasticité de la peau ;
- la tonicité diffère selon les zones, par exemple la peau est plus flasque en face interne des bras et des cuisses ;
- la présence de cellulite gêne la rétraction cutanée.

La lipolyse laser par son effet thermique, non seulement permet une fonte des tissus graisseux, mais aussi et surtout — en entraînant un remodelage des fibres de collagène — améliore la rétraction spontanée de la peau.

La lipolyse laser, particulièrement indiquée pour traiter la cellulite des cuisses

J’estime que la liposuccion est la meilleure technique pour retirer définitivement la graisse, mais qu’elle n’est pas suffisante pour garantir la bonne rétraction de la peau.

C’est précisément l’intérêt majeur de la lipolyse laser d’être la seule technique qui, jusqu'à un certain seuil, est capable d’améliorer le relâchement cutané (bien entendu, si le relâchement cutané est trop important seule une intervention de lifting de cuisses sera indiquée). 

L'association de la liposuccion superficielle et de la lipolyse laser est pour moi la meilleure combinaison de techniques pour un traitement de la cellulite optimal.

Retendre la peau, souvent plus flasque en face interne des cuisses

Retendre la peau, souvent plus flasque en face interne des cuisses

Prendre rendez-vous