Traiter la cellulite, un défi majeur pour le chirurgien plasticien

J’ai publié dans la revue professionnelle “Réalités en Chirurgie Plastique” — destinée aux chirurgiens plastique hospitaliers et libéraux — un article dans le lequel je fais le point sur les progrès fulgurants réalisés par les toutes dernières techniques médicales dans le traitement de la cellulite adipeuse.

Le point commun de ces procédés innovants est d’être peu ou non invasifs.

J’utilise aujourd’hui 3 procédés complémentaires réalisés avec des appareils de pointe :

  1. la radiofréquence monopolaire couplée aux ultrasons (Exilis®) pour traiter l’excès graisseux superficiel et le relâchement cutané ;

  2. la dépression-subscision (Cellfina®) pour traiter les capitons et obtenir un relissage cutané ;

  3. les ondes de choc acoustique (Z Wave) pour obtenir un raffermissement cutané.

La combinaison de ces traitements est extrêmement intéressante en termes de résultats obtenus.

Toutefois l’élimination de la cellulite demeure un problème complexe, un défi majeur et il convient parfois d’associer traitements chirurgicaux— p.e. une lipolyse laser ou une liposuccion superficielle — et traitements non invasifs (cf. supra) pour obtenir les meilleurs résultats, à la hauteur des espérances de mes patientes.

© iStock

© iStock

Prendre rendez-vous