Comment choisir son médecin pour des injections du visage réussies

Qu’il s’agisse de toxine botulique (Botox™) ou d’acide hyaluronique les produits de comblement et les techniques d’injections offrent aujourd’hui de nombreuses solutions pour corriger les stigmates du vieillissement du visage. Il reste alors à choisir son “injecteur”, la personne qui saura obtenir le meilleur résultat, le plus naturel, avec le maximum de sécurité et de confort lors des injections.

Les injections doivent (absolument) être pratiquées par un médecin spécialisé

Première règle, n’acceptez jamais de vous faire injecter par quelqu’un qui n’est pas médecin diplômé, reconnu et qualifié par l’Ordre des Médecins Français. N’acceptez jamais non plus de vous faire injecter un produit non résorbable ou à des coûts défiant toute concurrence. Ce sont des précautions de base.

Pour se faire faire des injections du visages il convient donc de choisir un médecin, de préférence spécialisé, qu’il soit dermatologue, médecin esthétique ou chirurgien plasticien.

Le visage est une région anatomique compliquée

Une injection n’est pas un acte anodin d’autant qu’il y a dans le visage des zones à risques. Pour prévenir les complications il est essentiel que l’injecteur ait une parfaite connaissance de l’anatomie de la face ; en particulier du trajet des nerfs et des vaisseaux du visage. 

Qu’un médecin esthétique ou un dermatologue ait approfondi sa connaissance de l’anatomie du visage, par exemple par une formation auprès d’un chirurgien comme celles que j’anime régulièrement, constituera, à mon humble avis, un “plus”.

se faire injecter par un chirurgien plasticien

En tant que chirurgien plasticien ayant l’expérience à la fois des injections et des liftings, je pense que pour injecter de façon optimale il faut très bien connaître et pratiquer l’anatomie du visage. Connaître ses compartiments graisseux multiples afin de respecter les membranes (septae) qui les séparent. Connaître le processus du vieillissement du visage, dû essentiellement aux modifications des tissus profonds plus qu’au relâchement de la peau. Connaître, pour les avoir étudiés et opérés, les volumes, les proportions, les formes du visage, tant sur le plan technique que du côté esthétique et artistique.

Injections du visage, des complications à éviter

Enfin et surtout le praticien, par sa connaissance de l’anatomie des vaisseaux de la tête et du cou, devra éviter de piquer ces vaisseaux et éviter ainsi des complications graves voire dramatiques. Des cas de cécité ont été décrits après injection d’acide hyaluronique dans les sillons naso-géniens (piqûre de l’artère faciale ou de l’une de ses branches). Des cas de nécrose de la peau du nez, provoquée par une injection dans la zone des rides du lion, ont également été décrits. Il y a donc un véritable enjeu.

En tant que chirurgien plasticien je pense avoir acquis une vision structurelle, profonde, analytique du visage vieillissant et être ainsi particulièrement qualifié pour pratiquer des injections réussies de rajeunissement du visage. Quels que soient le produit et la technique de comblement, qu’il s’agisse des rides du front et du haut du visage, ou des ridules et plis de la face et du cou, n'oublions pas que le praticien choisi reste, quelle que soit sa spécialité, le garant du bon usage des injections.

 Injections du visage, le choix du chirurgien plasticien

Injections du visage, le choix du chirurgien plasticien

Prendre rendez-vous