Comment choisir son médecin pour des injections du visage réussies

Qu’il s’agisse d’acide hyaluronique ou de toxine botulique (Botox™), les produits de comblement et les techniques d’injections offrent aujourd’hui de nombreuses solutions pour corriger les stigmates du vieillissement du visage. Il reste alors à choisir son “injecteur”, la personne qui saura obtenir le meilleur résultat, le plus naturel, avec le maximum de sécurité et de confort lors des injections.

Les injections doivent (absolument) être pratiquées par un médecin spécialisé

Première règle, n’acceptez jamais de vous faire injecter par quelqu’un qui n’est pas médecin diplômé, reconnu et qualifié par l’Ordre des Médecins Français. N’acceptez jamais non plus de vous faire injecter un produit non résorbable, ou à des coûts défiant toute concurrence. Ce sont des précautions de base.

Pour se faire faire des injections du visage, il convient donc de choisir un médecin, de préférence spécialisé, qu’il soit dermatologue, médecin esthétique ou chirurgien plasticien.

Le visage est une région anatomique compliquée

Une injection n’est pas un acte anodin d’autant qu’il y a dans le visage des zones à risques. Pour prévenir les complications il est essentiel que l’injecteur ait une parfaite connaissance de l’anatomie de la face ; en particulier du trajet des nerfs et des vaisseaux du visage. 

Qu’un médecin esthétique ou un dermatologue ait approfondi sa connaissance de l’anatomie du visage, par exemple par une formation auprès d’un chirurgien comme celles que j’anime régulièrement, constituera, à mon humble avis, un “plus”.

se faire injecter par un chirurgien plasticien

En tant que chirurgien plasticien ayant l’expérience à la fois des injections et des liftings, je pense que pour injecter de façon optimale il faut très bien connaître et pratiquer l’anatomie du visage. Connaître ses compartiments graisseux multiples afin de respecter les membranes (septae) qui les séparent. Connaître le processus du vieillissement du visage, dû essentiellement aux modifications des tissus profonds plus qu’au relâchement de la peau. Connaître, pour les avoir étudiés et opérés, les volumes, les proportions, les formes du visage, tant sur le plan technique que du côté esthétique et artistique.

Injections du visage, des complications à éviter

Enfin et surtout le praticien, par sa connaissance de l’anatomie des vaisseaux de la tête et du cou, devra éviter de piquer ces vaisseaux et éviter ainsi des complications graves voire dramatiques. Des cas de cécité ont été décrits après injection d’acide hyaluronique dans les sillons naso-géniens (piqûre de l’artère faciale ou de l’une de ses branches). Des cas de nécrose de la peau du nez, provoquée par une injection dans la zone des rides du lion, ont également été décrits. Il y a donc un véritable enjeu.

En tant que chirurgien plasticien je pense avoir acquis une vision structurelle, profonde, analytique du visage vieillissant et être ainsi particulièrement qualifié pour pratiquer des injections réussies de rajeunissement du visage. Quels que soient le produit et la technique de comblement, qu’il s’agisse des rides du front et du haut du visage, ou des ridules et plis de la face et du cou, n'oublions pas que le praticien choisi reste, quelle que soit sa spécialité, le garant du bon usage des injections.

Injections du visage, le choix du chirurgien plasticien

Injections du visage, le choix du chirurgien plasticien

Prendre rendez-vous

Rajeunissement du visage, une nouvelle génération d’acide hyaluronique

La sécurité, la qualité et l’efficacité des acides hyaluroniques utilisés dans les injections pour le rajeunissement du visage ne font aujourd’hui aucun doute, comme en témoigne leur usage universel et sans aucun incident.

On pouvait néanmoins reprocher aux acides hyaluroniques de première génération de produire de jolis résultats sur des visages au repos, mais un aspect beaucoup moins naturel sur des visages animés. Une injection pouvait en effet devenir trop visible car elle ne s’adaptait pas suffisamment au mouvement — p.e. une joue rendue peu mobile durant la mastication ou bien des lèvres restant totalement figées quand la personne parle. 

Des acides hyaluroniques adaptés aux mouvements du visage

Ces inconvénients disparaissent avec la nouvelle génération d’acides hyaluroniques. Le gel qui les compose est plus flexible, avec une meilleure résistance à l’étirement et une meilleure plasticité. Quand le visage s’anime, le gel s’étire sans casser et revient à sa forme initiale. On peut parler de gel dynamique puisqu’il accompagne le mouvement. Au niveau des lèvres par exemple, l’acide hyaluronique de nouvelle génération suit les mouvements de la bouche et les formes qu’elle prend avec l’expression orale et les jeux de physionomie, les mots et le sourire.

Les acides hyaluroniques de nouvelle génération résistent également mieux à la pression. Ainsi, dans les injections profondes, lorsque le produit est soumis à l’action répétée des muscles, non seulement il ne va pas casser mais il va s’adapter à la forme, à la pression et à l’espace que lui donne le muscle. Dans un sourire par exemple, lors de l’action des muscles zygomatiques, les pommettes se positionnent naturellement, car l’acide hyaluronique nouveau s’étale sur le haut de la joue au lieu de se rassembler en une boule d’aspect peu naturel.

Combiner nouveaux acides hyaluroniques et stylo à injection

Avec ses capacités d’adaptation nouvelles le gel permet des injections aussi bien superficielles que profondes, dans différentes zones mobiles, tout en conservant l’aspect naturel du visage, au repos comme en mouvement.

J’associe ces produits de nouvelle génération à un stylo d’injection de précision — le Teosyal® Pen— pour le traitement des rides superficielles comme la patte d’oie, ou des rides profondes comme la ride du lion. Je m’en sers également en volumisation pour les pommettes, ou pour restaurer l’ovale du visage.

Ces produits associés à cet outil de précision me permettent d’obtenir d’une manière indolore des résultats encore plus naturels, plus beaux.

—o—

Je pense que ces nouveaux gels représentent un changement de génération dans  le domaine des acides hyaluroniques et un vrai progrès en matière de rajeunissement du visage.

Une nouvelle génération d'acide hyaluronique

Une nouvelle génération d'acide hyaluronique

Prendre rendez-vous

Rajeunissement du visage : injections indolores, résultat naturel

Les injections d’acide hyaluronique se sont largement répandues et c’est aujourd’hui le traitement de médecine esthétique le plus pratiqué dans le monde. La raison en est simple : les résultats sont efficaces pour corriger les signes de vieillissement du visage et l'acide hyaluronique est sans aucun danger. En effet, il s’agit d’une molécule naturellement présente dans le corps. Biodégradable, son effet est réversible et son usage renouvelable. 

Cependant il existe encore quelques réticences chez les patientes à l’égard des injections : peur de ne pas avoir “un résultat naturel”, peur de la douleur et craintes d’effets secondaires ou indésirables.

L’intérêt d’injecter de l’acide hyaluronique 

L’acide hyaluronique — naturellement présent dans de nombreux tissus du corps, notamment la peau — sert à “capter” l'eau afin de maintenir un bon niveau d'hydratation. Hélas, à partir de l’âge de 25 ans nos “stocks” d’acide hyaluronique diminuent. Il s'agit donc de combler ce déficit en injectant dans la peau cette molécule.

Injecter de l’acide hyaluronique est en effet le seul moyen “d’amener la molécule” dans le derme, là ou le produit est actif et où il pourra capter l’eau. Les crèmes à base d’acide hyaluronique ne permettent jamais cet effet car elles sont incapables de traverser le derme ; elles restent donc en surface et leur effet est très passager — 12 à 24 h maximum. En injectant l’acide hyaluronique dans le derme tout se passe comme si on injectait une crème hydratante directement sous la peau. 

Teosyal® Pen, une injection de précision pour un résultat naturel

J’utilise depuis quelques temps un outil de technologie nouvelle pour injecter l’acide hyaluronique, le “Teosyal® Pen”. Cet outil se tient comme un stylo, ce qui permet un geste plus précis. La poussée manuelle est remplacée par une poussée mécanique contrôlée : en réglant la vitesse d’injection et la quantité de produit injectée, j’obtiens par conséquent une injection constante et homogène. Selon la quantité de produit utilisée et sa viscosité (ou épaisseur), je peux soit réaliser un simple comblement de ride, soit recréer un volume selon la zone du visage et le souhait de mes patients.

Plus de contrôle et de précision dans l’injection, avec la quantité exacte de produit nécessaire, cela signifie plus de justesse et de nuance dans le comblement des creux du visage ou l’effacement des rides. Au final, cela donne un résultat très naturel.

Nette réduction des effets secondaires et de la douleur 

Je constate, avec plusieurs mois d’expérience, qu’avec ce “stylo”, la pénétration de l’acide hyaluronique se fait de façon plus progressive et homogène. La quantité injectée est moindre et mieux répartie comparativement à une injection effectuée avec une seringue classique. 

Il en résulte une nette diminution des œdèmes, rougeurs et ecchymoses après injection, comme j’ai pu le vérifier chez les nombreuses patientes que j’ai traitées de cette façon. Il n’y a plus aucune période d’éviction sociale après une injection d’acide hyaluronique avec le “Teosyal® Pen”.

De plus, les acides hyaluroniques que j’utilise contiennent tous un anesthésique local dont la répartition homogène et la pénétration en douceur grâce au “Teosyal® Pen” concourent efficacement à la diminution de la douleur. 

Cas particulier du traitement de la bouche et des lèvres

Tout le monde sait que la zone de la bouche et des lèvres est délicate et sensible — il n’y a qu’à voir dans la presse certains résultats qui font peur, en particulier l’effet “bouche de canard” avec des lèvres bouffies ! 

Je trouve pour ma part que “Teosyal® Pen” est particulièrement adapté à cette zone où l’on peut avoir besoin à la fois d’effacer des ridules autour des lèvres et parfois d’augmenter légèrement le volume des lèvres elles-mêmes. On y arrive parfaitement en utilisant différents acides hyaluroniques de viscosité variable et en réalisant une injection strictement contrôlée du volume souhaité selon le but recherché. Enfin, la précision de l’injection écarte le risque de “paquet”, ce qui évite des résultats asymétriques au niveau des lèvres.

—o—

En tant que chirurgien esthétique plasticien connaissant très bien l’anatomie du visage et sa sensibiité, j’ai toujours aimé pratiquer les injections pour corriger certains signes de vieillissement du visage. Je considère aujourd’hui qu’une nouvelle étape a été franchie avec cette nouvelle technique d’injection qui apporte un vrai supplément de confort et une meilleure maîtrise du résultat. J’ai d’ailleurs l’occasion de former d’autres médecins à cette technique en tant que professionnel référent, de manière à en faire profiter beaucoup d’autres patientes.

La nouvelle technique d'injection avec ce “stylo” de précision donne d'excellents résultats

La nouvelle technique d'injection avec ce “stylo” de précision donne d'excellents résultats

Prendre rendez-vous

En attendant le lifting, les techniques non-chirurgicales pour rajeunir le visage

“Docteur, mon visage vieillit, que pouvez-vous me proposer en attendant le lifting ?”. J’entends souvent cela en consultation. A ces patientes, j’explique que les techniques de médecine esthétique peuvent rajeunir un visage et constituer une solution d’attente même si la qualité et la durée des résultats obtenus ne sont absolument pas comparables à ceux d’un lifting chirurgical.

Plusieurs facteurs de vieillissement du visage

Le vieillissement du visage associe, dans des proportions variables, une perte de volume, une perte de tonicité de la peau entraînant un relâchement des contours du visage et l’apparition de rides, ridules et sillons. Les techniques de médecine esthétique et leur combinaison permettent aujourd’hui de corriger ces stigmates du vieillissement.

La perte du volume du visage et les injections d’acide hyaluronique

La perte de volume du visage survient dès 40 ans et s’accélère entre 45 et 55 ans, avec le temps. Sur un visage mince, elle se traduit par une fonte des pommettes, un aspect creusé des tempes et des paupières qui donnent un air triste et fatigué. La technique de volumisation par injection d’acide hyaluronique permet de rétablir, en douceur et peu à peu, les volumes du visage qui ont fondu au fil du temps. Une pratique raisonnable des injections permet de conserver au visage un aspect naturel - loin de certains excès vus dans la presse et les media.

L’acide hyaluronique (composant naturel du corps humain) est un produit entièrement résorbable ; de ce fait, les injections doivent être renouvelées tous les 18 à 24 mois. Une bonne connaissance de l’anatomie du visage est requise afin de réaliser des injections ciblées (vidéo), obtenir de bons résultats et éviter certaines zones dangereuses comme les nerfs et les vaisseaux.

Le relâchement cutané et les fils tenseurs

Cette technique douce utilise des fils résorbables munis de petits cônes bidirectionnels qui sont placés sous la peau, à une profondeur entre 3 et 5 mm. Dès que les fils sont posés, un effet “lift” est produit du fait de la compression et de l’élévation des tissus. Ensuite, au fil du temps, il y a aussi un effet galbant dû à la stimulation de la production naturelle de collagène. Ces fils tenseurs ont donc un effet mécanique qui permet de traiter un début d’affaissement des pommettes et des joues ou une correction de l’ovale du visage s’il n’est pas trop relâché.
La mise en place des fils tenseurs s’effectue sous simple anesthésie locale ; la pose dure en moyenne une demi-heure selon le nombre de fils nécessaires. Après la pose, les suites se caractérisent par des sensations de tiraillement et un léger gonflement du visage. Le retour à la vie sociale est rapide (1 à 2 jours après le traitement).

Associer injections d’acide hyaluronique et pose de fils tenseurs

Il est tout à fait possible de combiner les deux techniques pour corriger le relâchement cutané grâce aux fils tenseurs et revolumiser le visage grâce aux injections d’acide hyaluronique. Le choix de l’association des deux techniques dépend de chaque visage et des souhaits de la patiente. C’est pendant la consultation que je détermine la ou les techniques à utiliser en étudiant le visage de chaque patiente, et aussi en regardant des photos d’elles plus jeunes que mes patientes m’apportent.

Les bonnes indications et les limites des techniques de médecine esthétique

Il faut comprendre que ces techniques médicales s’adressent aux patientes dont le relâchement du visage n’est pas trop marqué. Un excès de peau au niveau des joues (bajoues) ou au niveau du cou sont des contre-indications et ce, d’autant plus si la peau est épaisse.

—o—

Ces techniques rencontrent des limites du fait du caractère résorbable des produits utilisés, qu’il s’agisse de l’acide hyaluronique ou des fils tenseurs. Elles ont donc une efficacité limitée dans le temps, entre 18 et 24 mois. En conclusion, il s’agit de techniques qui permettent de redessiner un ovale sur un visage qui commence à vieillir et sur lequel il serait prématuré de procéder à un lifting chirurgical (vidéo).

rajeunir-le-visage.jpg
Prendre rendez-vous

Rajeunissement du visage, des injections de précision

Le problème majeur des produits de comblement est d’une part que ça coûte cher — parce que les produits d’injection sont coûteux — et d’autre part que c’est douloureux : l’injection elle-même est douloureuse et laisse une suite temporaire, quelques bleus et ecchymoses sur le visage qui disparaissent en quelques jours. 

Il existe aujourd’hui une nouvelle technique qui améliore nettement la situation en permettant de faire des injections de précision, en douceur et d’obtenir des résultats naturels avec une récupération rapide.

Teosyal Pen, Un nouvel outil pour injecter avec plus de précision

J’ai testé le tout nouveau Teosyal Pen™. Cet outil d’injection, qui se tient comme un crayon — et non comme une seringue classique — est une véritable innovation technologique d’origine suisse. 

On remplace la poussée manuelle par une pression mécanique délivrée par l’appareil : une poussée homogène, régulière et sans à-coup, de la quantité exacte du produit désirée. On règle pour cela deux paramètres, le débit — soit en goutte à goutte, soit en flux continu — et la vitesse d’injection. Cela permet de piquer et d’injecter avec le maximum de justesse et de douceur dans le geste et son effet. 

Grâce à cette précision et à cette douceur, les patients ont moins mal. Ils me le disent, en particulier pour les injections superficielles des ridules et des rides superficielles de la peau — les lèvres  ou le tour des yeux notamment — qui sont classiquement les injections les plus douloureuses, les plus marquantes pour le patient et les plus difficiles à faire pour le praticien.

Un traitement homogène et plus doux des ridules

L’appareil est compatible avec tous les types de produits de comblement, tous les degrés de réticulation des acides hyaluroniques ; il suffit d’adapter la seringue à la zone à traiter et au type de produit choisi.

L’injection est micro-motorisée et contrôlée électroniquement, ce qui permet la diffusion de micro-doses très précises, adaptées pour mieux traiter les ridules, de façon plus homogène. Cela permet aussi d’utiliser moins de produit, ce qui est un facteur d’économie. 

J’ai constaté peu d’effets secondaires, moins d’œdèmes et moins d’ecchymoses. Les patients semblent avoir moins mal ; bref tout le monde se sent plus confortable.  

—o—

Je pense que le Teosyal Pen apporte un plus dans le traitement des petites rides et rides superficielles ; il permet aussi d’éviter les anesthésies locales pour les lèvres. Ce “crayon” à injections, ergonomique, précis et sûr, va faire désormais faire partie de ma panoplie pour traiter les rides superficielles.

Lifting-doux.jpg
Prendre rendez-vous