Chirurgie esthétique des seins : progrès intéressants de la simulation 3D

J’utilise depuis deux ans un logiciel de simulation 3D (Crisalix) qui permet de montrer avant l’intervention le résultat escompté de la pose d’implants mammaires. Mes patientes peuvent visualiser plusieurs possibilités en termes de taille, de forme et de volume de prothèses mammaires. Je peux également leur montrer l’emplacement optimal que je choisis pour placer les implants en fonction de leur morphologie.

Trois progrès récents permettent de perfectionner l’utilisation de ce simulateur…

Une simulation 3D adaptée à chaque morphologie de poitrine

Désormais le simulateur 3D s’adapte de façon plus fine à la morphologie de chaque patiente et à tous les cas de figure. Notamment quand les seins sont asymétriques, ce qui est assez courant ; ou quand les aréoles des seins sont divergentes ou convergentes ; ou encore quand les hauteurs de sillons sous les seins sont différentes.

Simuler la pose d’implants anatomiques en polyuréthane

La simulation est maintenant possible dans le cas des prothèses anatomiques en polyuréthane. J’utilise d’ailleurs de façon privilégiée les implants en polyuréthane quand il s’agit de poser des implants de forme anatomique (en forme de poire).

Simuler à la fois la pose d’implants et la correction d’une ptôse mammaire

Autre innovation majeure, on peut aussi simuler le résultat d’une augmentation mammaire associée à une correction de la ptôse (seins tombants). On peut visualiser la “remontée du sein”, avec et sans prothèses. Ce qui nous permet de déterminer si la simple correction de la ptôse est suffisante ou s’il faut l’associer avec la pose d’implants mammaires.

—o—

Ces trois progrès récents du simulateur 3D enrichissent le dialogue avec mes patientes qui peuvent se faire une idée encore plus réaliste du résultat de la chirurgie esthétique des seins (vidéo).

Prendre rendez-vous