Rajeunissement du visage, des injections de précision

Le problème majeur des produits de comblement est d’une part que ça coûte cher — parce que les produits d’injection sont coûteux — et d’autre part que c’est douloureux : l’injection elle-même est douloureuse et laisse une suite temporaire, quelques bleus et ecchymoses sur le visage qui disparaissent en quelques jours. 

Il existe aujourd’hui une nouvelle technique qui améliore nettement la situation en permettant de faire des injections de précision, en douceur et d’obtenir des résultats naturels avec une récupération rapide.

Teosyal Pen, Un nouvel outil pour injecter avec plus de précision

J’ai testé le tout nouveau Teosyal Pen™. Cet outil d’injection, qui se tient comme un crayon — et non comme une seringue classique — est une véritable innovation technologique d’origine suisse. 

On remplace la poussée manuelle par une pression mécanique délivrée par l’appareil : une poussée homogène, régulière et sans à-coup, de la quantité exacte du produit désirée. On règle pour cela deux paramètres, le débit — soit en goutte à goutte, soit en flux continu — et la vitesse d’injection. Cela permet de piquer et d’injecter avec le maximum de justesse et de douceur dans le geste et son effet. 

Grâce à cette précision et à cette douceur, les patients ont moins mal. Ils me le disent, en particulier pour les injections superficielles des ridules et des rides superficielles de la peau — les lèvres  ou le tour des yeux notamment — qui sont classiquement les injections les plus douloureuses, les plus marquantes pour le patient et les plus difficiles à faire pour le praticien.

Un traitement homogène et plus doux des ridules

L’appareil est compatible avec tous les types de produits de comblement, tous les degrés de réticulation des acides hyaluroniques ; il suffit d’adapter la seringue à la zone à traiter et au type de produit choisi.

L’injection est micro-motorisée et contrôlée électroniquement, ce qui permet la diffusion de micro-doses très précises, adaptées pour mieux traiter les ridules, de façon plus homogène. Cela permet aussi d’utiliser moins de produit, ce qui est un facteur d’économie. 

J’ai constaté peu d’effets secondaires, moins d’œdèmes et moins d’ecchymoses. Les patients semblent avoir moins mal ; bref tout le monde se sent plus confortable.  

—o—

Je pense que le Teosyal Pen apporte un plus dans le traitement des petites rides et rides superficielles ; il permet aussi d’éviter les anesthésies locales pour les lèvres. Ce “crayon” à injections, ergonomique, précis et sûr, va faire désormais faire partie de ma panoplie pour traiter les rides superficielles.

Lifting-doux.jpg
Prendre rendez-vous

Rajeunir le visage, les bons produits d'injection

Une émission récente de télé dénonçait les effets néfastes voire dramatiques de certaines pratiques d’injections de rajeunissement du visage. A l’appui de ce sujet, le témoignage poignant d’une patiente présentant d’importantes séquelles au niveau du visage : nombreux granulomes et nodules, infections sur plusieurs zones du visage. Cette dame est, si l’on peut dire, défigurée et durablement. C’est une situation profondément choquante et totalement anormale.

Du danger des produits de comblement non-résorbables

Cette patiente mal informée s’est fait injecter, il y a quelques années, un produit non résorbable par un médecin non-spécialiste. Ce type de produit n’existe plus sur le marché. Au moins sur le marché officiel en France. Attention toutefois : on trouve encore malheureusement tout et n’importe quoi sur Internet.

Ces produits non-résorbables ont pu rencontrer un certain succès commercial car on faisait miroiter aux patients qu’ils n’auraient pas besoin de se faire réinjecter tous les 12 à 18 mois et réaliseraient ainsi une économie ; sans en mesurer les risques potentiels.

Cela fait des années que les chirurgiens esthétiques plasticiens — qui sont les premiers à recevoir en consultation les personnes victimes des complications de ces injections — dénoncent l’utilisation de ces produits non-résorbables par des confrères non-formés ou peu scrupuleux. En effet, les produits non-résorbables présentent un risque non négligeable d’effets indésirables graves — notamment l’apparition de granulomes tardifs, 2 à 10 ans après l’injection.

Ne pas confondre produit de comblement non-résorbable et acide hyaluronique

Toutefois il convient de noter que ce reportage ajoutait de la confusion au débat en faisant un amalgame abusif entre produits non-résorbables  (Artecoll™, etc…) et injections d’acide hyaluronique. Or ces 2 catégories de produits n’ont rien à voir l’une avec l’autre.

Rappelons que l’acide hyaluronique est naturellement fabriqué par le corps humain et présent dans de nombreux tissus, notamment la peau. L’acide hyaluronique utilisé lors des injections est fabriqué de façon synthétique, reproduisant “molécule pour molécule” l’acide hyaluronique humain. Par définition, la compatiblité et la tolérance sont totales, il n’existe pratiquement aucune allergie. Ces produits d’injection à base d’acide hyaluronique sont encadrés par des normes européennes (CE) et sont testés en laboratoire.

J’injecte pour ma part uniquement des produits approuvés par la FDA aux Etats-Unis.

De mon point de vue, la norme européenne est une bonne chose mais je considère que l’on peut aller plus loin. C’est ce que font certains grands laboratoires pharmaceutiques pour être admis sur le marché américain. En effet, aux Etats-Unis, la mise sur le marché des produits de comblement est assujettie à la même procédure que celle des médicaments. Ce sont ces produits, approuvés par la Food and Drug Administration (FDA) américaine, que j’utilise pour les injections (vidéo). 

—o—

Certes ces produits sont plus chers à l’achat (car le coût de validation par la FDA est très élevé pour les laboratoires), mais la qualité a un coût et je ne m’autorise pas à jouer avec la sécurité de mes patients.

Prendre rendez-vous

Les micro-injections de graisse pour rajeunir le visage

Il existe une alternative aux injections d’acide hyaluronique pour corriger les rides et les pertes de volume du visage. Les micro-injections de graisse qui consistent à injecter juste sous la peau les propres cellules graisseuses du patient  (auto-greffe). C’est une technique naturelle qui donne d’excellents résultats, durables...

Une technique alternative à l’acide hyaluronique

Les  injections d’acide hyaluronique permettent de corriger les rides ou les pertes de volume du visage (vidéo). Le succès de ces techniques s’explique par leur simplicité — actes réalisés en cabinet sans période d’éviction sociale — la qualité des résultats et l’innocuité démontrée des produits injectés. Toutes ces techniques reposent sur l’utilisation de produits résorbables et obligent donc à un renouvellement fréquent, tous les 6 à 18 mois selon les produits et la zone du visage. Il s’agit donc d’un inconvénient pour les patients qui souhaitent des résultats plus durables.

Des micro-injections de graisse pour combler les rides et les creux du visage

Il  s’agit d’une technique inspirée des injections profondes de graisse dans le visage (lipofilling). Ce sont des injections superficielles, juste sous la peau qui permettent de combler rides et pertes de volume au niveau des pommettes, des sillons naso-géniens, des plis d’amertume, des cernes et des tempes. On parle de micro-greffes par opposition aux macro-greffes, les cellules injectées étant de plus petit volume que celles injectées lors d’un lipofilling du visage.

Le prélèvement de graisse, en très faible quantité, se fait à l’aide de micro-canules de moins de 1 mm dans les zones habituelles de prélèvement (face interne du genou, ventre). L’intervention se déroule au cabinet sous anesthésie locale. La durée d’éviction sociale est comparable à celle de l’injection d’acide hyaluronique. La procédure est un peu plus longue à réaliser puisqu’il faut  prélever la graisse, puis la purifier avant de la réinjecter au niveau du visage.

Une technique naturelle et durable

J’ai observé que cette technique de micro-injections améliore aussi la texture de la peau du visage. Cette solution est plus coûteuse que l’injection d’acide hyaluronique puisqu’elle demande plus de moyens techniques mais elle donne des résultats plus durables.

—o—

La technique des micro-injections présente donc beaucoup d’avantages. La correction des rides et des creux du visage est excellente. Comme elle est naturelle et ne fait pas appel à un corps étranger, il n’y a pas de risque de rejet. La durée de vie de la graisse injectée atteint plusieurs années selon les patients. Elle peut même être définitive.

Le lifting doux, une technique alternative de rajeunissement naturel du visage…

Le lifting doux, une technique alternative de rajeunissement naturel du visage…

Prendre rendez-vous

Doit-on souffrir pour être beau ?

C’est un cliché, la chirurgie et la médecine esthétiques feraient mal. Aujourd’hui pourtant, de nombreux moyens existent pour contrôler et prévenir autant que possible la douleur physique.

En médecine esthétique du visage

Dans le cas des injections (vidéo), je préviens la douleur à deux niveaux. Tous les produits d’injection que j’utilise contiennent un anesthésique local. Je refuse d’utiliser les autres produits parce que je pense qu’il n’y a pas de raison que les patients souffrent. Ma connaissance de l’anatomie et de l’innervation de la face me permet de faire des anesthésies locales de la zone du visage à traiter. Après les injections, il n’existe pas de douleurs résiduelles.

En chirurgie esthétique

Dans le cas des liposuccions, j’utilise, lors de l’infiltration du liquide qui aidera à l’aspiration des graisses, un anesthésique local qui diminue la douleur au réveil et aussi un produit qui réduit les hématomes post-opératoires.

Pendant les interventions de chirurgie esthétique, qu’il s’agisse d’un lifting, d’une plastie abdominale, d’une rhinoplastie ou d’une augmentation mammaire, j’injecte, en plus de l’anesthésie générale, des anesthésiques locaux qui permettent de diminuer la douleur au réveil.

En phase post-opératoire, il existe une gamme de produits antalgiques ciblés que je prescris en fonction de l’intervention et de la nature de douleur : douleur musculaire, contusions, distensions cutanées.

Certaines interventions sont quasi-indolores même si les suites post-opératoires sont impressionnantes du fait du gonflement des tissus ; c’est le cas des opérations de la face : rhinoplastie, chirurgie des paupières, lifting.

—o—

Faut-il souffrir pour être beau ? Non, ce n’est pas du tout ma conception. Si la douleur survient — et c’est un mécanisme naturel du corps — elle est tout à fait contrôlable. Dans ma pratique de chirurgien-plasticien (vidéo), la douleur est prise en compte : je la traite et la préviens pendant les soins esthétiques et pendant les opérations de chirurgie esthétique ainsi qu’en suivi post-opératoire.

Chirurgie et médecine esthétique, on peut prévenir et contrôler la douleur

Chirurgie et médecine esthétique, on peut prévenir et contrôler la douleur

Prendre rendez-vous

Cernes : un nouveau traitement médical

Les cernes sous les yeux sont un motif fréquent de consultation. Elles donnent un air fatigué au visage ; on a “mauvaise mine”. J’utilise depuis peu un nouveau traitement par injection spécialement adapté à cette zone du visage où la peau est très fine.

Les cernes, un double problème

Les cernes combinent un problème de relief et un problème de coloration de la peau. 

Au niveau du relief, la cerne est un creux qui est dû au relâchement du muscle orbiculaire et à une fonte de la graisse profonde consécutifs au vieillissement du visage.

La couleur sombre de la cerne s’explique par une hyper-pigmentation de la peau et un amincissement de la peau dû à l’âge et laissant apparaître le muscle.

De plus, la lumière qui s’enfonce dans le creux de la cerne crée un jeu d’ombres. Cela accentue la perception visuelle des cernes et l’aspect fatigué du regard.

Un nouveau traitement par injection

Pour améliorer les cernes, il faut à la fois corriger le manque de volume et améliorer la texture de la peau.

Jusqu’à récemment, les injections de produits de comblement - acide hyaluronique - permettaient de corriger la perte de volume avec des résultats parfois aléatoires mais ne corrigeaient pas la coloration sombre de la cerne. Parce que ces produits de comblement n’étaient pas spécialement adaptés à cette partie du visage et n’avaient pas d’action sur la texturation de la peau.

Maintenant j’utilise un nouveau produit qui est spécifiquement dédié aux cernes. C’est une combinaison d’un acide hyaluronique dont la densité est adaptée à cette zone du visage, et d’un complexe dermo-restructurant qui a une action sur la qualité de la peau. Ma connaissance chirurgicale de l’anatomie des muscles de la face me permet d’optimiser la précision des injections.

—o—

Ce nouveau traitement des cernes par injection donne de bons résultats qui perdurent entre 12 et 18 mois. Il est indolore, en effet le produit contient un anesthésique local.

Traitement des cernes par injection, l’une des interventions “bonne mine”

Traitement des cernes par injection, l’une des interventions “bonne mine”

Prendre rendez-vous