Liposculpture de la silhouette des femmes et des hommes

Avoir une belle silhouette est une demande de plus en plus fréquente — chez les femmes comme chez les hommes — et je la trouve profondément justifiée. Ce désir implique un regard d’ensemble et une approche globale du corps par le chirurgien esthétique. C’est précisément ce que je pratique avec la liposculpture depuis plusieurs années.

Redessiner la silhouette pour mettre en valeur la féminité

Pour vivre pleinement leur féminité, les femmes souhaitent aujourd’hui associer séduction et bien-être. Redessiner leur silhouette c’est alors jouer sur les formes et les volumes, sans se focaliser sur une seule partie de leur corps.

Pour dessiner une silhouette féminine harmonieuse je m’attache à obtenir de belles courbes et de jolies lignes. Cela peut signifier à la fois affiner la taille, réduire la culotte de cheval et remodeler les fesses. Pour une même patiente, je pourrais donc non seulement pratiquer une liposuccion fine pour enlever des surcharges graisseuses localisées de manière à obtenir une jolie chute de reins ; et dans le même temps ajouter du volume et travailler leur forme par un lipofilling des fesses ou par un lipofilling des seins.

Liposculpture - ici, taille, fesses et culotte de cheval © Dr Plot

Liposculpture - ici, taille, fesses et culotte de cheval © Dr Plot

Remodeler la silhouette des hommes

Les hommes souhaitent retrouver une silhouette plus jeune, s’alléger et remettre en valeur leur musculature. Pour remodeler leur silhouette je m’attache alors à sculpter le torse dans son ensemble.

Chez un même patient je pourrais donc aspirer les poignées d’amour sur les hanches et les excès graisseux sur le ventre ; et simultanément je vais redessiner les muscles abdominaux, les tablettes de chocolat, ainsi que les pectoraux par des injections ciblées utilisant cette même graisse après l’avoir purifiée.

L’expérience prouve que mes patients sont ensuite très motivés à pratiquer une activité sportive plus régulière qui pérennise les résultats et accroît le bien-être que la liposculpture leur a rendu.


Liposculpture - aspirer les “poignées d’amour”, redessiner les abdominaux © Dr Plot

Liposculpture - aspirer les “poignées d’amour”, redessiner les abdominaux © Dr Plot

La liposculpture combine plusieurs techniques au service d’une approche globale de la silhouette

Les progrès des techniques de liposuccion, de lipofilling et de lipolyse laser permettent par leur association de totalement redessiner une silhouette et ainsi de répondre aux attentes des patientes.

La lipostucture est une intervention peu douloureuse, utilisant des canules fines, qui se pratique sous anesthésie locale, en ambulatoire, avec des suites opératoires légères, pas de cicatrice et peu d’ecchymoses.

Une liposculpture peut enfin se compléter d'autres techniques, en particulier en post opératoire, pour améliorer le remodelage cutané (radio fréquence) et accélérer la disparition de l'oedeme (ondes de choc).

—o—

La liposculpture est une approche globale de la silhouette, une recherche de l’harmonie qui allie beauté et bien-être ; c’est à mon sens la dimension la plus artistique de la chirurgie esthétique. Et comme chaque personnalité est différente et que chaque corps a son histoire, l’écoute et le dialogue sont essentiels pour une liposculpture réussie.




Prendre rendez-vous

IMCAS World Congress 2019 : atelier interactif avec le Dr Marcos Sforza

Je participe à l’IMCAS 2019, le congrès mondial en dermatologie, chirurgie plastique et sciences esthétiques, qui se tient à Paris au Palais des Congrès du 31 janvier au 2 février.

Pour sa 21ème édition annuelle, cet événement — l’un des plus importants au monde — accueillera 10 000 visiteurs de plus de 100 pays différents, 300 exposants. Plus de 700 intervenants internationalement reconnus animeront 265 sessions durant 3 jours intenses, avec plus de 310 heures de formation sur les thèmes clé de la chirurgie plastique et de la médecine esthétique.

J’interviendrai notamment le vendredi 1er février, en ma qualité de chirurgien plasticien, pour assister le docteur Marcos Sforza, l’un des pionniers de l’augmentation mammaire composite.

Nous réaliserons en direct les trois temps opératoires de l’augmentation mammaire composite :

  1. Le temps de liposuccion qui permettra de prélever la graisse nécessaire à la phase de lipomodelage

  2. La mise en place d’une prothèse mammaire en silicone Motiva Ergonomix™ (que j’utilise depuis quelques temps) qui, par ses propriétés, donne une forme anatomique au sein

  3. Le temps du lipofilling ou lipomodelage qui, en réalisant un nappage de l’implant, renforce l’impression de rendu naturel.

imcas-21st-annual-world-congress.jpeg



Prendre rendez-vous

Augmentation mammaire composite pour une poitrine plus naturelle

Augmenter sa poitrine de façon plus naturelle… Ou comment augmenter et redonner du volume à une poitrine avec un résultat particulièrement naturel ? La pose de prothèses associée à une injection de graisse (lipofilling) permet de rendre les implants mammaires invisibles et insoupçonnables au toucher.

Combiner 2 techniques d’augmentation mammaire

Les implants mammaires sont une technique utilisée depuis longtemps qui permet d’obtenir le volume et la forme de seins souhaités. Inconvénient chez les patientes minces : les implants mammaires restent visibles et palpables. Et même si les prothèses ont beaucoup évolué ces dernières années, le résultat est un peu moins naturel qu’une poitrine véritable.

Le lipofilling mammaire est une technique récente qui présente de nombreux avantages : elle donne un côté naturel à la poitrine sans introduire de corps étranger dans l’organisme. Le lipofilling consiste en effet à réinjecter dans le sein la propre graisse de la patiente, prélevée par lipoaspiration sur une autre partie du corps et purifiée. Il y a cependant quelques limites : il n’est pas possible de créer un volume important — pas plus d’un demi-bonnet par intervention — et la technique nécessite une quantité de graisse disponible chez la patiente.

Augmentation mammaire composite, qu’est-ce que c’est ?

L’augmentation mammaire composite consiste à associer les deux techniques ci-dessus.

On implante d’abord des prothèses mammaires — de forme ronde ou anatomique — pour obtenir le volume souhaité.

Puis on réalise un lipofilling de la poitrine. Le nappage graisseux réalisé en surface de la prothèse mammaire permet d’en camoufler les bords et de donner ainsi plus de souplesse au sein. La réinjection de la graisse prélevée et purifiée se fait au moyen de canules très fines qui ne laissent aucune cicatrice.

Le lipofilling permet aussi de masquer le bombement du pôle supérieur des seins généré par la pose des implants, en améliorant la transition entre le thorax et le sein — la pente sera en effet progressive et d’aspect plus naturel.

Autre avantage, cette combinaison permet de choisir une prothèse mammaire plus petite, de moindre poids, ce qui favorise l’intégration harmonieuse de l’implant sur la poitrine et un meilleur vieillissement des seins.

Au passage, la lipoaspiration corrige les éventuels amas graisseux inesthétiques au niveau du ventre, des hanches, des cuisses ou encore des genoux.

Cette intervention permet une augmentation des seins particulièrement réussie car elle modifie le volume et la forme de la poitrine selon le désir de la patiente tout en lui procurant un toucher naturel et souple :

  • elle s’adresse en priorité aux patientes minces qui ont très peu de poitrine et chez qui, la pose d’implants mammaires seule aura du mal à donner un résultat vraiment naturel. Elle est moins indiquée chez les patientes qui présentent un volume mammaire permettant de masquer facilement les implants mammaires ;

  • elle rajoute évidemment du temps opératoire pendant l’intervention puisqu’il faut, pour procéder au lipofilling, successivement prélever la graisse chez la patiente, la traiter et ensuite la réinjecter.

—o—

J’aime proposer cette technique du “sein composite” à mes patientes minces car le résultat obtenu est très naturel — ce qui est difficile à atteindre par la seule pose de prothèses mammaires. L’augmentation mammaire composite permet l’embellissement global du buste en gommant les petits défauts associés à la pose d’implants.

L'augmentation mammaire composite pour un sein naturel

L'augmentation mammaire composite pour un sein naturel

Prendre rendez-vous

Reconstruction mammaire, le lipomodelage pris en charge par la Sécurité Sociale

Dans le cadre d’Octobre Rose, le mois de la sensibilisation au dépistage du cancer du sein, le Dr Eric Plot, chirurgien plasticien, membre du bureau de la Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens (SOFCEP) répond à l’interview de Sud Radio, le 26 octobre 2017.

Depuis octobre 2017, la Sécurité Sociale prend en charge l’intervention du lipomodelage dans le cadre d’une reconstruction mammaire après un cancer du sein.

Lors d’une chirurgie réparatrice, après l’ablation d’une tumeur cancéreuse, le lipomodelage du sein — également appelé lipofilling mammaire — consiste à réinjecter la propre graisse de la patiente dans son sein pour recréer du volume.

Prendre rendez-vous

Augmentation mammaire par injection de graisse autologue, ce qu’il faut savoir

L’injection de graisse autologue ou lipofilling des seins est une technique d’augmentation mammaire par transfert graisseux sur laquelle nous avons aujourd’hui plus de cinq ans de recul.

J’ai été l’un des premiers à le pratiquer en France. Ces années ont permis d’apprendre beaucoup, tant sur la technique elle-même que sur le vieillissement de la graisse injectée et des poitrines ainsi opérées. Retour d’expérience.

Les injections n’augmentent pas le risque de cancer du sein

Premier point établi, toutes les études épidémiologiques menées depuis l’invention de cette technique ont montré que la réalisation d’un lipofilling mammaire n’augmente pas le risque de survenue d’un cancer du sein. Le lipofilling n’empêche pas non plus le bon déroulement des dépistages : il n’y a pas de risque de confusion avec des nodules potentiellement cancérigènes parce que les radiologues sont formés et savent aujourd’hui parfaitement surveiller un sein injecté et lire les tissus graisseux.

Améliorer le résultat des injections de graisse dans le sein

Nous avons aujourd’hui une meilleure connaissance de la cellule graisseuse et de son métabolisme. Ce qui a permis d’améliorer chacune des phases que comporte un lipofilling du sein — prélèvement, lavage-rinçage, centrifugation, injection de la graisse — et d’obtenir des résultats bien meilleurs, plus prédictifs en termes de prise de greffe.

La condition préalable est que la personne opérée doit avoir des zones donneuses de qualité sur lesquelles prélever la graisse en quantité suffisante. On procède alors au prélèvement de la graisse avec des canules fines afin de privilégier le recueil des petites cellules de graisse, qui survivent et “prennent” mieux, de préférence aux grandes cellules plus fragiles.

Sélectionner et préserver les cellules de graisse pendant le lipofilling

La graisse prélevée par aspiration douce, pour ne pas risquer de casser les cellules, est ensuite lavée et rinçée une, voire deux fois, toujours en douceur pour ne pas tuer les facteurs de croissance — la substance protéique qui contrôle et stimule la multiplication des cellules et qui conditionne la prise de la greffe. Et aussi pour ne pas risquer de faire exploser les cellules sous la pression. Le lavage est suivi d’une centrifugation courte — moins d’une minute contre trois à quatre il y a cinq ans — dans des seringues de faible contenance.

La réinjection doit être faite en multiplan — de multiples dépôts par de multiples tunnels — avec des dépôts de faible quantité à différents niveaux. L’ensemble des opérations est donc long et méticuleux et chaque phase joue un rôle important dans le succès final de la greffe. Toutes ces précautions donnent de bien meilleurs résultats ; dans ma pratique je constate que 70 à 90% de la graisse prend, selon les patientes.

Quelle augmentation de volume attendre d’un lipofilling mammaire ?

Le recul et les années de pratique ont permis de tirer d’autres enseignements. Le premier est qu’il ne faut pas “saturer le sein”, afin que la cellule puisse être nourrie par les tissus récepteurs, faute de quoi elle meurt. Lorsqu’on plante un jeune arbre, il faut lui laisser assez de terre et de racines pour l’aider à prendre et ne pas vouloir aller plus vite que la nature.

Une séance d’injection de graisse est indiquée pour une augmentation d’un demi-bonnet. C’est parfait pour remplir le pôle supérieur d’un sein vide après allaitement ou amaigrissement et pour embellir le décolleté. Si on veut aller au delà avec cette technique, il faudra plusieurs séances. C’est possible en espaçant les séances de deux à trois mois. En sachant que le coût d’un lipofilling est plus élevé que celui de la pose d’implants mammaires parce que l’opération est plus longue ; et que pour obtenir un gain supérieur au demi-bonnet, il faudra peut-être une voire deux séances de d’injections en plus.

autres bénéfices du lipofilling du sein

Avec l’expérience on sait que la consommation de tabac, en diminuant la vascularisation locale, diminue la prise des cellules graisseuses — les injections de graisse dans les seins peuvent donc être une bonne occasion d’arrêter de fumer sans peine et difinitivement !

J’ai constaté un autre avantage du lipofilling : non seulement il donne du volume et un résultat définitif, mais en plus il améliore la qualité et la beauté de la peau des seins, sans doute parce que l’apport d’une graisse nouvelle nourrit la peau en même temps qu’elle la retend.

J’aime aussi proposer à mes patientes minces la technique du “sein composite” : le lipofilling mammaire associé à une pose de prothèses classique permet de redonner du volume à une poitrine avec un résultat plus naturel, les implants mammaires devenant invisibles et insoupçonnables au toucher.

Autre avantage du lipofilling, il améliore la qualité et la beauté de la peau des seins

Autre avantage du lipofilling, il améliore la qualité et la beauté de la peau des seins

Prendre rendez-vous