Prévenir la rotation des prothèses mammaires en obtenant un résultat naturel et durable

Les prothèses mammaires macro-texturées et en polyuréthane sont désormais interdites en France. Or leur forme anatomique en faisait un excellent moyen d’éviter d’éventuelles complications, telles que le déplacement de la prothèse et les douleurs associées. Il a donc fallu trouver d’autres solutions pour prévenir la rotation des prothèses, tout en obtenant un résultat à l’aspect très naturel ; voici celles que je pratique.

Recréer une forme anatomique en utilisant des prothèses rondes

Tout d’abord, je me refuse à utiliser les prothèses anatomiques micro-texturées. Elles restent certes autorisées mais n’offrent pas une solution valable car elles se déplacent de façon quasi-systématique, d’une manière qu’il est impossible de prévoir. 

J’utilise donc des prothèses rondes nanotexturées grâce auxquelles j’ai des solutions efficaces pour recréer une forme naturelle anatomique tout en prévenant le risque de rotation des prothèses.

Les implants Motiva Ergonomix™

J’ai choisi (depuis déjà 3 ans) les implants Motiva Ergonomix™ parce que, outre la nanotexture de l’enveloppe qui optimise la bio-compatibilité avec l’organisme, ils contiennent un gel de silicone particulier. 

Grâce à ce gel Ergonomix™ dit progressif, les implants Motiva réagissent de la même façon qu’un sein naturel : ils s’adaptent avec la gravitation à la position de la patiente. Lorsque la patiente est en position debout, ce gel va tendre vers le pôle inférieur du sein et, par simple effet de gravité, donner à la poitrine le profil “en poire” qui est naturel dans cette position. 

De plus, le choix entre différents niveaux de viscosité du gel permet de définir le degré de fermeté souhaité au toucher. Cette solution donne d’excellents résultats.


avant-après-prothèse.jpg

L’augmentation mammaire composite

Pour un résultat encore plus naturel je peux aussi associer une prothèse ronde avec une injection de graisse dans les seins. 

Réinjecter la propre graisse de la patiente est une excellente technique pour optimiser le volume en même temps que l’aspect d’un sein. À deux conditions toutefois : que la réserve de graisse disponible de la patiente soit suffisante et que son désir d’augmentation soit modéré, de un demi-bonnet à un bonnet. 

L’intérêt de combiner les implants ronds avec un lipofilling des seins est de pouvoir choisir une prothèse de plus petit volume et de moindre poids grâce à l’apport de graisse. Ce qui permet une intégration plus harmonieuse du nouveau sein dans la silhouette en gommant l’aspect un peu artificiel que trop de rondeur peut donner à un sein. 

De plus le lipofilling associé à un implant permet de travailler la zone de transition entre la peau du thorax et la peau du sein (permettant par exemple de masquer le relief des côtes) et ainsi de donner un résultat encore plus naturel.

—o—

Malgré l’interdiction des prothèses anatomiques macro-texturées il existe donc de nouvelles techniques qui permettent d’obtenir des résultats naturels sans risque de rotation secondaire. Le choix de la solution sera guidé par le souhait de la patiente mais aussi par l’examen clinique, notamment de l’anatomie et de la réserve de graisse, qui seul permettra de trouver le bon compromis entre désirs et possibilités.





Prendre rendez-vous