Quand la liposuccion aide à maigrir (2ème partie)

Si la liposuccion est d’abord destinée à améliorer la silhouette en supprimant des amas graisseux localisés, on peut néanmoins profiter de son effet déclencheur pour obtenir une perte de poids significative chez l’adolescent.

La liposuccion peut aider un adolescent à maigrir

Dans le cas d’une vraie bonne indication, la liposuccion peut créer les conditions d’un changement de silhouette et d’une perte de poids probants. Sous réserve de respecter un cadre bien défini…

Il faut d’abord établir qu’il ne s’agit pas de dysmorphophobie (peur démesurée d'un défaut corporel) ou d’un trouble psychiatrique masqué, comme dans certains cas de boulimie. Si le jeune souffre d’un vrai complexe, s’il est malheureux de son aspect et de son poids, on peut envisager une liposuccion.

Mais la liposuccion ne résout pas tout et le chirurgien ne peut, à mon avis, agir seul : l’intervention d’autres spécialistes et l’engagement personnel de l’adolescent sont indispensables.

La liposuccion chez l’adolescent, un travail d’équipe

Un exemple concret. Une mère accompagne à ma consultation sa fille de 16 ans. Très complexée par ses cuisses, celle-ci ne porte plus de robe, ni de jean depuis l’âge de 13 ans, uniquement des pantalons de jogging. Aller à la piscine ou en cours de gym est un cauchemar. Les régimes ne fonctionnent pas… Les pleurs ne tardent pas ; la souffrance est patente.

Je pose le cadre et organise la prise en charge globale : dans un tel cas, je préconise au moins trois consultations, avec un vrai délai de réflexion d’un mois ; plus les avis d’un psychologue et d’un nutritionniste. Il est essentiel que l’adolescent se sente complètement investi dans la démarche.

Liposuccion et perte de poids chez l’adolescent, des résultats probants

Quand le jeune patient est motivé, n’attend pas tout de la liposuccion, s’il change ses habitudes alimentaires, écoute le nutritionniste et se met à une activité sportive régulière, le résultat peut être excellent.

  • Trois mois après la liposuccion (vidéo) qui a permis le retrait de 1200 cc de graisse par cuisse, cette jeune patiente a perdu 5 cm de tour de cuisse et 5 kilos.

  • Six mois après l’intervention, elle est stabilisée à 8 cm de tour de cuisse en moins et 9 kilos en moins.

Le changement physique amorcé grâce à la liposuccion et construit avec de réels efforts en nutrition est patent, et le bénéfice psychologique est énorme. De quoi changer une adolescente complexée en une jeune fille souriante, bien dans sa tête et dans ses jeans

Quand a liposuccion aide à maigrir…

Quand a liposuccion aide à maigrir…

Prendre rendez-vous

Quand la liposuccion aide à maigrir (1ère partie)

Bien accompagnée, la liposuccion peut être un déclencheur sans équivalent pour maigrir et perdre du poids. On peut à certaines conditions obtenir des résultats spectaculaires et durables.

Pour maigrir, associer la liposuccion et la diététique

Je constate depuis longtemps chez de nombreuses patientes que la liposuccion est un booster de l’amaigrissement. C’est l’effet à la fois, du changement métabolique qu’entraîne la réduction de la masse graisseuse et de la dynamique psychologique positive qu’elle crée chez la patiente.   

Pour aller plus loin, amplifier la perte de poids après une liposuccion et la rendre durable, je pense qu’il est bon de ne pas s’en tenir à la chirurgie. C’est pourquoi je travaille avec un médecin nutritionniste. Cette prise en charge globale peut donner des résultats remarquables, en voici un exemple.

Stimuler la perte de poids avec la liposuccion

Un cas concret. Cette femme de 45 ans à la vie familiale et professionnelle très active présente un sérieux problème de surpoids. Au fil des grossesses, dont une gémellaire, elle a pris 26 kilos en 15 ans.

J’ai essayé tous les régimes, rien n’a marché. Je ne me supporte plus ; c’est épuisant, aidez-moi…”. Le cas n’est pas facile car la liposuccion, qui permet de retirer au maximum 7 litres de graisse, ne suffira évidemment pas à la débarrasser d’un aussi important surpoids.

Ensemble nous avons adopté un plan d’action à plusieurs niveaux. Avant la liposuccion j’ai fait intervenir une nutritionniste spécialiste du surpoids qui a mis au point pour elle un programme nutritionnel adapté.

La liposuccion sur plusieurs zones du corps — taille, ventre, hanches, genoux, cuisses — a permis de retirer 6,5 litres de graisse. Après l’opération la patiente a continué son programme nutritionnel et, avec le soutien de sa famille, adopté de nouvelles habitudes alimentaires. Elle a également commencé une activité sportive régulière, deux fois par semaine.

dr-plot-avant-apres-liposuccion.jpg

Liposuccion et perte de poids, des résultats probants

  • Un mois et demi après l’opération elle avait perdu 7 kilos et une taille de pantalon.

  • Trois mois après la liposuccion cette patiente motivée, prise en charge et suivie conjointement par la nutritionniste et moi-même, a perdu 9 kilos.

  • Six mois après l’intervention elle pesait 12 kg de moins et avait perdu 2 tailles de pantalon.

C’est elle qui en parle le mieux : “Je me suis retrouvée, j’ai retrouvé ma joie de vivre”.

A mes patientes qui veulent perdre beaucoup de kilos je dis qu’il est possible de profiter d’une liposuccion pour changer de comportement alimentaire et déclencher la perte de poids, à condition d’accompagner les effets de la chirurgie esthétique par ceux de la médecine nutritionnelle et d’une activité physique régulière.

Prendre rendez-vous