La simulation 3D pour les seins, la silhouette et le visage

La simulation 3D a changé ma pratique de l’augmentation mammaire car elle permet de cerner au plus près les souhaits des patientes. Elle les aide à mieux formuler leur propre désir, en passant de l’abstraction au plus près du réel. Avec la simulation 3D, je peux montrer à chacune les possibilités — et les limites — des techniques opératoires en fonction de ses propres contraintes morphologiques. J’ai décidé d’exploiter cette technique pour la chirurgie de la silhouette et la chirurgie du visage.

Liposuccion et simulation 3D

Sur la silhouette, elle permet en particulier de montrer les résultats à attendre d’une liposuccion : disparition des poignées d’amour, de la culotte de cheval ou d’un ventre tombant par exemple. La patiente peut se faire une idée du changement, non seulement sur la partie du corps concernée, mais aussi avoir une prévue d’ensemble, et évaluer la manière dont le résultat de l’intervention va s’intégrer et s’harmoniser avec le reste de son corps.

Depuis que j’utilise cette technique, j’ai aussi pu mieux faire comprendre à des patientes qu’il faut parfois conserver un peu de graisse, à certains endroits, pour un résultat plus esthétique. Ainsi faut-il se méfier de vouloir retirer trop de graisse sur une culotte de cheval, le risque étant de perdre une certaine sensualité. Les formes confèrent de la féminité et doivent rester “lisibles”. Je trouve inesthétique le résultat de ces liposuccions radicales que l’on devine parfois, à l’aspect rectiligne d’une silhouette qui n’en n’est plus une. Entre un tour de hanche disproportionné sur un fessier cacopyge d’un côté, et une “planche à repasser” de l’autre, il y a des courbes à retrouver et des volumes à préserver ! La simulation 3D permet de bien le comprendre et de voir ce qu’il convient de retirer, jusqu’à quel point, et ce qu’il faut préserver.

La chirurgie esthétique du visage bénéficie aussi de la simulation 3D

Je suis l’un des premiers utilisateurs de cette nouvelle extension de l’application développée par la société suisse Crisalix, leader mondial de la simulation 3D pour la chirurgie esthétique. Il est par exemple possible, à partir d’une modélisation en 3D du visage d’une patiente, de lui montrer le résultat de la suppression d’une bosse, ou de la correction d’une pointe tombante sur son nez. 

Même si dans le cas du visage, les résultats de la simulation sont moins proches de la réalité que ceux obtenus dans le cas d’une simulation d’augmentation mammaire par pose d’implant, ils donnent une bonne idée de l’effet de rajeunissement obtenu par un lifting, avec une vue d’ensemble de la correction de l’ovale du visage et du cou.

—o—

La simulation 3D permet à la patiente de savoir “à quoi elle va ressembler” après l’intervention de chirurgie esthétique, d’être rassurée et d’avoir des éléments visuels réalistes de réflexion supplémentaire, pour éclairer ses choix : une révolution pour la patiente comme pour le chirurgien plasticien.

 Simulation 3D en avant-projet d'une augmentation mammaire

Simulation 3D en avant-projet d'une augmentation mammaire

 Avant…

Avant…

 après augmentation mammaire

après augmentation mammaire

Prendre rendez-vous